Résultats de l'observation de Wasp-148b en 2021

Résultats obtenus en 2021

Un total de 28 courbes de lumière de la part d’au moins 23 participants ont été mesurées et envoyées.

Ces données ont permis de tracer deux nouveaux points de mesure des variations de chrononométrages (ou TTV pour "transit-timing variations") résultant des accélérations et des freinages de Wasp-148b sur son orbite, à cause de l'influence gravitationnelle de Wasp-148c. Le modèle théorique de ces mouvements, représenté par la courbe noir est compatible avec les nouvelles mesures.

Mesures et modèle de l'avance et du retard de Wasp-148b sur son orbite (axe des Y) en fonction du temps (axe des X).
Agrandir l'image

9 août 2021

13 courbes de lumières exploitées par l'astrophysicien Guillaume Hébrard

Sept détenteurs d’eVscope ont mesuré le transit de Wasp-148b le 9 août 2021. En combinant ces données, le phénomène a été détecté ! C’est à cette date le transit le moins profond détecté par des eVscopes, la luminosité de l’étoile ne chutant que de 0,6%. En combinant ces courbes de lumière, le transit apparaît être survenu avec 7,3 minutes de retard. Compte-tenu des incertitudes de mesure, il aurait pu être mesuré jusqu’à 13,8 minutes avant ou après ce chronométrage. Un décalage temporel supérieur à 14 minutes pour ce transit peut être exclu. La solution la plus probable est que le transit est survenu 7 minutes plus tard que si l'autre planète, Wasp-148c, ne se trouvait pas dans ce système stellaire.

Combinaison de 5 courbes de lumière mesurées par eVscopes le 9 août 2021

26 juin 2021

12 courbes de lumières exploitées par l'astrophysicien Guillaume Hébrard

Parmi les détenteurs d’eVscope, quatre personnes ont envoyé des données (deux depuis la France, une d’Autriche, une du Portugal). Deux lots de données se sont montrés exploitables, mais un seul était complet. Les deux ont été affectés par les nuages. Malheureusement, nous n'avons pas assez de mesures pour effectuer une mesure précise du temps de mi-transit, sur la base de ces seules données.

RCE 2021

Le 21 novembre 2021 lors des Rencontres du ciel et de l’espace, les observateurs de Wasp-148b se sont réunis à la Cité des sciences et de l’industrie de Paris. C’était l’occasion de se rencontrer entre participants à cette expérience collective et d’indiquer les dates des prochains transits observables. D’autres curieux se sont joints à la réunion portant l’effectif en présence à une quarantaine de personnes. Guillaume Langin (AFA), Pierre-Michael Micaletti (astronome amateur) et Guillaume Hébrard (astrophysicien) ont chacun présenté un bilan des observations de Wasp-148b en 2021. Ce dernier a présenté les premiers résultats scientifiques issus des données récoltées le 26 juin et le 9 août.

Cliquez-ici pour télécharger les planches de cette présentation.

Guillaume Hébrard indiquant les futurs transits de Wasp-148b le 21 novembre 2021. Photo : L. Runigo

 

Ciel & Espace en parle !

L’observation de Wasp-148b a fait l’objet de 3 articles et un podcast dans les pages web et magazine de Ciel & Espace.

Octobre / Novembre 2021 - N° 579 de Ciel & Espace

Wasp-148b : deux transits à l’épreuve des nuages

16 août 2021 - podcast

25 juin 2021 - article web

Dans toute la France, des amateurs vont observer le transit de l’exoplanète WASP-148b

6 mai 2021 - article web

L’AFA appelle les astronomes amateurs à observer le transit de l’exoplanète WASP-148b