Les Conférences

Toute l'actualité du ciel et de l'espace

Plus de trente conférenciers qui font l’actualité astronomique et spatiale vous convient à un voyage extraordinaire jusqu’aux frontières de la connaissance. Il y est question de cosmologie, d'espace, de planétologie, d'histoire des sciences, de physique fondamentale, de biologie... Connus pour leur faconde, leur propension à nous faire vivre les découvertes, leur aptitude à expliquer simplement des concepts difficiles... ou tout simplement leur passion, les orateurs des Rencontres sont des scientifiques, des spécialistes.

Vendredi

11:00 Salle Louis Armand
Ma thèse en 5 minutes   

Résumé : Chaque année, une dizaine de doctorants en astronomie ou astroparticules s’affrontent dans le cadre du « concours » ma thèse en 5 minutes organisé par l’AFA et le Lphne. Les étudiants doivent faire, en cinq minutes, une présentation claire, concise de leur sujet de recherche, à l’aide du ou des supports de leur choix ! Ils répondent ensuite à 5 minutes de questions d’un jury composé de scientifiques, de médiateurs spécialisés et de lycéens. L’exercice n’est pas si aisé pour les orateurs mais pour le public, c’est passionnant et pour les lycéens instructif. Il donne une image de la science en train de se faire, vivante et dynamiqu

11:00  Salle Gaston Berger
Humanité, biodiversité et astronomie  Hubert Reeves 

Résumé : 

13:30 Salle Gaston Berger
Photographier et écouter les trous noirs   Alain RIAZUELO

Résumé : 

Photographier un trou noir a longtemps représenté un défi insurmontable pour les astronomes : impossible en apparence d'imager des objets aussi sombres et surtout aussi terriblement petits. Cependant, il s'avère qu'il n'y a pas d'impossibilité absolue à imager deux trous noirs de notre voisinage galactique proche, et c'est vers ces deux cibles que se sont concentrés les effort des astronomes depuis près d'un quart de siècle. Si les techniques mises en oeuvre ne ressemblent à en rien avec des techniques photographiques ordinaires, il n'en demeure pas moins qu'il a été possible, pour la première fois, de "produire une image" d'un trou noir, en l'occurrence celui de la galaxie géante M87. Par ailleurs, à défaut de pouvoir voir d'autres trous noirs, il est désormais possible de les "entendre", c'est-à-dire de détecter leur présence par le biais des ondes gravitationnelles.
Je présenterai dans cette conférence les dernières avancées obtenues dans ces deux domaines, ainsi que les objectifs à moyen terme que les astronomes peuvent espérer atteindre.
 

14:00 Salle Louis Armand
   Giordano Bruno, penseur, physicien, astronome, visionnaire et martyr : quelques leçons pour notre temps Philippe ZARKA et Laurent VACHER

Résumé : 

14:45 Salle Gaston Berger
Les mondes océans Europe, Encelade, Titan...  Caroline FREISSINET

Résumé :

15:45 Salle Louis Armand
La Mission Apollo 14  Philippe HENAREJOS

Résumé :  

16:00 Salle Gaston Berger
Beta Pictoris : un labo pour la genèse des systèmes planétaires  Anne-Marie LAGRANGE

Résumé :  Depuis plus de 30 ans, le système autour de beta Pictoris fascine les astronomes et les passionnés du ciel. Grâce à la découverte d'un disque de poussière, puis de comètes (les premières exocomètes), de maintenant deux planètes autour de cette étoile, beta Pictoris est devenu un véritable laboratoire distant de l'étude de la formation et de la jeunesse des systèmes planétaires.

17:00 Salle Louis Armand
A la recherche des limites de la vie sur Terre  Purification LOPEZ-GARCIA

Résumé : Quelles sont les limites physico-chimiques de la vie sur Terre ? Des études récentes suggèrent l’absence de toute forme de vie dans les mares hyperacides, hypersalées et chaudes du champ géothermal de Dallol (Dépression du Danakil, Ethiopie). La présence d’eau liquide est donc nécessaire mais pas suffisante pour le développement de la vie. Quelles sont les implications de ces découvertes pour la recherche d’une vie éventuelle sur des exoplanètes ?

17:15 Salle Gaston Berger
L’Homme sur Mars, le défi du XXI ème siècle   François FORGET

Résumé : Verra-t-on un homme sur Mars dans les années à venir ? Voilà 50 ans que les agences spatiales annoncent que nous irons sur Mars dans 20 ans. Il y donc lieu d'être prudent. Comment justifier un tel investissement ? Le voyage reste un défi sans précédent. Cependant l'exploration spatiale est en train de vivre une révolution. Plus que jamais une mission humaine semble envisageable dans les décennies à venir.

18:15 Salle Louis Armand
     

Résumé : 

18:30 Salle Gaston Berger
Des galaxies invisibles à l'aube de l'univers David ELBAZ

Résumé :  Les télescopes nous permettent de remonter le temps en plongeant au plus loin dans l'univers à la recherche des ancêtres des galaxies. Ces ancêtres ne ressemblent en rien à leurs descendants, preuve indéniable que l'univers évolue au cours du temps cosmique. En changeant de lunettes, plongeant dans le domaine de l'invisible grâce au radiotélescope ALMA situé à 5000 mètres d'altitude au Chili, une découverte inattendue bouscule nos connaissances : l'équivalent d'une ère des dinosaures galactiques totalement invisibles aux plus puissants télescopes optiques questionne nos certitudes.

 Samedi 

10:30 Salle Gaston Berger
Les observations les plus vertigineuses, accessibles à tous Emmanuel BEAUDOIN 

Résumé : Avec le bon regard, une simple observation du ciel peut se transformer en un plongeon vertigineux dans l'Univers. A l’œil nu, vous êtes-vous déjà rendu compte à quel point le système solaire est de travers dans notre Galaxie ? Avez-vous déjà voyagé d'étoiles en nébuleuses jusqu'à son centre invisible ? Dans des petites jumelles, avez-vous vu la troisième dimension de la Voie lactée, ou bien appréhendé la répartition des galaxies dans tout l'Univers ? C’est ce type d’observations à la fois insolites et accessibles à tous que nous allons vous proposer. Accrochez-vous bien et... contemplez

10:45 Salle Louis Armand
Le Soleil fait la pluie et le (beau) temps dans le système solaire Miho JANVIER

Résumé :  Le Soleil, cet astre omniprésent dans nos vies, n'a cessé de fasciner l'humain depuis les premières civilisations jusqu'à maintenant. Cependant, malgré que cet objet céleste soit étudié depuis des millénaires, il recèle encore de nombreux mystères que les scientifiques d'aujourd'hui tentent de percer. En particulier, l'atmosphère du Soleil, appelée "couronne solaire", est le siège d'évènements énergétiques: le chauffage coronal d'une part, qui fait que la couronne soit bizarrement plus chaude que la surface de l'étoile. D'autre part, le Soleil est aussi le siège d'éruptions solaires dont les conséquences se font ressentir jusqu'aux différentes planètes du système solaire, comme par exemple en dessinant des aurores boréales aux pôles de celles-ci. Que se passe-t-il donc précisément dans cette couronne du Soleil pour que de la pluie (coronale) et des tempêtes solaires puissent se produire ? Avec les nouvelles sondes des agences spatiales européenne et américaine (l'ESA et la NASA), Parker Solar Probe et Solar Orbiter, nous explorons pour la toute première fois le voisinage proche du Soleil pour y capturer les vents solaires et les particules qui s'y échappent. Les connaissances au sujet de notre étoile devraient ainsi permettre de mieux appréhender la variabilité de la météo spatiale dans le système solaire, mais aussi ce qui se passe pour des étoiles plus éloignées et leurs exoplanètes.

11:45 Salle Gaston Berger
Le grand affaiblissement de Bételgeuse Pierre KERVELLA 

Résumé : Au début de l'année 2020, la supergéante rouge Bételgeuse est passée par un minimum de lumière particulièrement profond dans le domaine visible. Cet évènement spectaculaire a été observé avec les plus grands télescopes. Je présenterai les propriétés de Bételgeuse, ainsi que ce que cet affaiblissement nous apprend de son fonctionnement. 

 

13:45 Salle Gaston Berger
MARS 2020 Sylvestre MAURICE
 

Résumé : 

13:45 Salle Louis Armand
 Les débris spatiaux  Christophe BONAL

Résumé :   

15:00 Salle Gaston Berger
L’exploration des astéroïdes: des retours d’échantillon à la défense planétaire Patrick MICHEL

Résumé : Les astéroïdes sont les restes des blocs qui ont contribué à la formation des planètes et parce qu’ils contiennent la mémoire de la composition d'origine de la nébuleuse solaire, ils représentent les meilleurs traceurs de l’histoire du Système Solaire. Ils peuvent aussi représenter un risque naturel, qui reste l’un des moins probables sur le court terme, mais avec de grandes conséquences, et qui peut être combattu. Ils représentent aussi des ressources pour l’exploration du Système Solaire. Il y a donc des tas de raison d’explorer ces roches célestes fascinantes ! 

Nous vivons une période fabuleuse à ce sujet, avec deux missions de retour d’échantillons d’astéroïdes potentiellement riches en carbones, Hayabusa2 de la JAXA et OSIRIS-REx de la NASA, qui nous envoient des images extraordinaires de deux nouveaux petits mondes que l’on est encore entrain de digérer, et qui constituent des aventures qui n’ont rien à envier à celles d’Indiana Johns. De plus, les missions Hera de l’ESA et DART de la NASA fourniront le premier test de défection d’astéroïde pleinement documenté, et nous fourniront les premières données détaillées d’un astéroïde binaire (Didymos), incluant notamment avec Hera la première mesure de structure interne à l’aide de l’un de ses CubeSats, appelé Juventas, qui effectuera un sondage radar de la sous-surface de la lune de Didymos, appelée Dimorphos. 

Ayant l’honneur et l’immense bonheur de participer à ces missions, comme membre des équipes d’Hayabusa2 et OSIRIS-REx, et Investigateur Principal d’Hera, j’exposerai les découvertes majeures effectuées grâce aux deux premières missions et les opérations complexes et fabuleuses qu’elles ont effectué jusqu’à présent avec succès. Je présenterai aussi les missions DART et Hera et comment elles nous permettront de valider la technique de déviation appelée impacteur cinétique. 

15:15 Salle Louis Armand
 

Résumé :

16:30 Salle Gaston Berger
Forces et faiblesses du modèle cosmologique   Jean-Phillipe UZAN

Résumé : Le modèle cosmologique standard offre le cadre théorique pour interpréter les observations astrophysiques. Alors que la précision des observations s’affine, de nouvelles tensions apparaissent, en particulier sur la valeur de la constante de Hubble et l’isotropie de l’expansion. Que déduire de ces tensions, qui rappellent qu’un modèle repose sur des hypothèses qu’il est nécessaire de questionner de façon constante ? Ces hypothèses, et donc le modèle lui-même, sont-elles toujours adaptées pour interpréter les observations ? Faut-il en abandonner certaines, les modifier ?

17:45 Salle Louis Armand
Astronomie gravitationnelle, dernières nouvelles des vibrations de l’espace-temps  Alexandre LETIEC

Résumé : L'existence des ondes gravitationnelles est l'une des prédictions majeures de la théorie de la relativité générale d'Einstein. La célébration de son centenaire a été couronnée en septembre 2015 par l'observation, sur Terre, d'ondes gravitationnelles émises lors de la coalescence de deux trous noirs. Depuis, les détecteurs LIGO et Virgo ont capté une douzaine de nouveaux signaux en provenance d'autres couples de trous noirs et d'étoiles à neutrons. Ces découvertes historiques ont ouvert une nouvelle ère en astronomie, celle de l'astronomie gravitationnelle. Nous reviendrons sur les principaux développements au cours de ces cinq dernières années.

17:45 Salle Gaston Berger
L’origine des lunes et des satellites : de la Terre aux exoplanètes   Sébastien CHARNOZ

Résumé : Il y a plus d’une centaine de satellites (aussi appelés « lunes") connus dans notre Système Solaire, pour seulement 8 planètes. Comment se sont-ils formés ? Que nous apprennent-ils sur l’histoire des planètes et de notre Système Solaire ? Pourquoi certaines planètes en ont des dizaines alors que d’autres n’en ont aucune ? On a longtemps pensé que les lunes se formaient à la manière des planètes, mais nous comprenons aujourd’hui que ce n’est sûrement pas le cas. Nous explorerons les hypothèses et les différentes théories pour expliquer l’origine de ces objets à la fabuleuse diversité, découvrirons des liens inattendus avec les anneaux de Saturne, l’intérieur de Jupiter, et les grands bombardements passés sur Terre. Enfin nous partirons vers le nouvel eldorado de exoplanètes, ou la détection des premières exo-lunes, qui se fait toujours attendre, est un sujet de recherche actif.

 

 

Dimanche

11:00 Salle Gaston Berger
 

Résumé : 

11:15 Salle Louis Armand
 News horizon, la mission impossible  Jean-Luc DAUVERGNE

Résumé : 

13:15 Salle Gaston Berger
Le système solaire et les systèmes extrasolaires, différences et similitudes   Alessandro MORBIDELLI 

Résumé : Le système solaire a été, pendant longtemps, le seul système planétaire connu. Mais depuis 1995 des planètes ont été découvertes autour d'autres étoiles. Ce sont les planètes extrasolaires. Nous connaissons désormais l'existence de milliers de planètes extrasolaires et de plusieurs centaines de systèmes planétaires à planètes multiples. Surprise ! Alors que les astronomes s'attendaient que tout système planétaire ressemble au notre, avec des petites planètes rocheuses dans la partie interne et des planètes géantes dans la partie externe, toutes sur des orbites presque circulaires et coplanaires, les systèmes extrasolaires découverts à ce jour sont très différents. Ils contiennent des planètes qui n'ont pas d'analogue dans le système solaire. Il est donc forcé de conclure que le système solaire n'est pas un système planétaire typique. Les observations montrent en effet que moins d'une étoile sur 1.000 serait entourée d'un système planétaire avec des caractéristiques comparable à celles du système solaire. Nous commençons à comprendre l'origine d'une telle diversité entre systèmes planétaires. La structure atypique de notre système semble être le résultat de trois évènements contingents, tous liés à la formation et à l'évolution de Jupiter. Ceci nous amène à nous interroger sur la place du système solaire comme système habitable dans la galaxie.

13:30 Salle Louis Armand
 Les exoplanètes et l'activité de leurs étoiles  Claire MOUTOU

Résumé : Détecter des exoplanètes nécessite l'observation de leur étoile pour des semaines, des mois ou des années. Les variations de surface de l'étoile sur ces échelles de temps sont alors un frein à la détection et une gêne pour la mesure des caractéristiques des planètes. Que ce soit pour la découverte de planètes géantes juste après leur formation, ou pour celle de planètes similaires à la Terre, comprendre l'activité des étoiles hôtes est fondamental. Cette conférence fera le point sur ces questions.

14:30 Salle Gaston Berger
Comment stabiliser le réchauffement climatique ?    ​ Jean JOUZEL 

Résumé : Après un point sur le réchauffement climatique, sa réalité, ses causes, ses conséquences et l’urgence des mesures à prendre pour le stabiliser à long terme de façon à ce que les jeunes d’aujourd’hui puissent s’y adapter, au moins pour l’essentiel, les mesures qui devraient être prises seront examinées à différents niveaux. Seront examinées les négociations internationales, l’initiative de mise en place d’un Pacte Finance-Climat au niveau européen puis, au niveau national, les propositions envisagées par la « Convention Citoyenne pour le Climat » pour que notre pays parvienne, dans un esprit de justice sociale, à réduire ses émissions d’au moins 40 % d’ici 2030 par rapport à 1990.

14:45 Salle Louis Armand
Que cache le triomphe de Space x  

Résumé :  

15:45 Salle Gaston Berger
Dernières nouvelles de Mars. Francis ROCARD

Résumé : 

16:00 Salle Louis Armand
Juno et Cassini, l'exploration récente des atmosphères de Jupiter et Saturne    Aymeric SPIGA

Résumé : Dans cette conférence, nous voyagerons vers Jupiter et Saturne et nous passerons en revue les grandes découvertes obtenues par les missions Juno et Cassini, accompagnées de campagnes d'observations par télescope et de modélisation numérique.

17:00 Salle Gaston Berger
Où sont-ils ? La recherche d'intelligences extraterrestres Nicolas PRANTZOS

Résumé : Ces dernières années, la découverte des plusieurs planètes extrasolaires dans la zone habitable de leurs étoiles a permis d'avoir une idée plus précise sur la fréquence de ces objets et donc du nombre de niches potentielles de vie dans la Voie lactée. A la lumière de ces découvertes, je présenterai une analyse récente du célèbre "Paradoxe de Fermi" ("Si ils existent, où sont-ils?")

17:15 Salle Louis Armand
 Les « objets interstellaires » : de mystérieuses comètes venues d’ailleurs    Lucie MAQUET

Résumé : C’est en 2017, qu’a lieu une révolution dans la communauté des petits corps du Système solaire. En effet, d’abord, pris pour une comète, l’objet qui sera baptisé ‘Oumuamua s’est révélé, après le calcul de son orbite, être venu de bien plus loin que les confins du Système solaire. Deux ans après, c’est au tour de 2I/Borisov d’agiter la toile ! Mais d’où viennent ces objets ? Comment se sont-ils formés ? Dans un premier temps, au cours de cette conférence, nous verrons comment les comètes de notre propre système ont vu le jour et comment elles évoluent dans ce système. Puis nous passerons en revue ces deux objets exceptionnels.

L'enregistrement des conférencesde l'édition 2018 est disponibles via You tube sur notre chaîne You tube : http://www.youtube.com/c/AfastronomieFr

Revoir une partie des Conférences de l'édition 2016      C'est ici