Songe d'une nuit étoilée

Exposition

Se souvenir d’une nuit étoilée… Patrimoine de l’humanité, le ciel est partagé par tous, en tous lieux, à tous les âges, il est universel et sans frontière. L'observation du ciel est une source inépuisable de rêves, de contes, d'aventures humaines, de mystères et de passions. Contempler la voûte céleste, c'est aussi l'occasion de porter un regard sur le monde qui nous entoure, sur la science.

Mais depuis quelques dizaines d'années nous faisons le triste constat de la dégradation partielle de cette fenêtre ouverte sur l'Univers. Dans nos villes on ne voit guère plus d'une vingtaine d’étoiles dans le ciel contre 2 000 par temps clair en campagne.
L'Association Française d'Astronomie s’alarme de ce phénomène qui place la voûte étoilée dans un monde virtuel, la sort de notre quotidien, l’éloigne. Il ne s'agit pas de remettre en question l'éclairage qui se conçoit parfaitement pour les besoins d'agrément, voire de sécurité, mais de raisonner et d’organiser l’éclairage artificiel, de le rendre plus efficace et de limiter les dépenses d’énergie inutiles.
Effacer le ciel revient à faire la part belle à la pensée magique. Permettre de ne pas être écrasé par de seuls obscurantismes, de réfléchir, sur la cosmogonie, sur la distinction entre créationnisme et représentation scientifique ne mérite-il pas de respecter les preuves de la nature de notre Univers ? De ménager à tous un accès direct à la connaissance sensible ? Il faut réapprendre à nos concitoyens à ne plus avoir peur de l’obscurité et de la nuit, faire comprendre l’enjeu de mieux éclairer nos cités.

Cette exposition a été réalisée avec le soutien du Ministère de la Culture, de la fondation Alcoa.

Des ressources pédagogiques et astronomiques sont associées à l’exposition sous forme de podcasts, d’articles de la revue Ciel et Espace et de liens internet.